Art aborigène australien

Australie Peinture

Art aborigène australien ou la peinture des Aborigènes d’Australie

Origine des « rêves »

dans l’art aborigène australien (ou dans les peintures des aborigènes) : « – Toute la terre est pleine de signes et de ce qu’ont laissé ces grandes créatures : tout cela, nous le considérons comme important. Aussi important aujourd’hui que ça l’était pour nous hier » (Roberts SILAS, 1977)

Pour les peintres Aborigènes d’Australie, des esprits créateurs ont émergé de la terre ou bien sont venus par la mer. Ils ont modelé la terre, les traits de son relief et de ses habitants, donnant ainsi naissance aux premiers êtres humains. Ils voyagèrent à travers le continent, créant de nouveaux sites et chantant pour leur donner « vie ». Ils donnèrent aux Aborigènes leur langage, leurs lois, leurs coutumes sociales et toutes les formes d’expression artistique encore utilisées à ce jour. A chaque site où ils firent halte ou passèrent, ils donnèrent des motifs spécifiques représentant les actions qu’ils avaient accomplies en ces lieux. De là découla une vision intime et très particulière de la terre. Le sujet des peintures, des chants, des danses et des cérémonies viennent de cette terre. Cet intime réseau de relations particulières avec la terre forme la trame d’une structure complexe de droits, de propriété intellectuelle et de responsabilités sociales qui s’opposent complètement à notre conception occidentale de la terre.

Route du Bush5                                  Route du Bush2

A l’origine, les récits de la Création racontent les voyages des ces créateurs originels, où ils allèrent, qui ils rencontrèrent et ce qu’ils en ressentirent. Lorsqu’ils repartirent, ils laissèrent des « traces », marques ou empreintes qui prirent certaines formes que l’on retrouve aujourd’hui dans les aires cérémonielles. Les peintures sont généralement un paysage composé d’une série d’événements et trouvent leur origine dans le passé où elles sont des motifs figurant sur le corps des ancêtres (wagan) et commémorant leurs actes de création. Ces peintures, associées aux chants et objets sacrés, constituent la loi sacrée du clan.

La peinture d’Australie, jusque dans les années soixante-dix, était restée secrète, éphémère, cantonnée aux lieux et aux temps des cérémonies. Les motifs sacrés se peignaient sur le corps, se traçaient sur le sable, les écorces, étant ensuite abandonnés aux intempéries. Les Aborigènes décident, dans les années soixante-dix de  transposer sur des supports fixes ces motifs ancestraux. Décision difficile mais indispensable pour ne pas être « fondus » dans la culture dominante. C’est la naissance de la peinture « moderne » bien que s’appuyant sur des idéogrammes traditionnels. A partir de là, les initiés se servent de peinture acrylique et optent pour des supports classiques en toile. Des écoles de peinture se constituent alors, mais la peinture aborigène transitera relativement peu par les institutions ethnographiques.

Les quatre communautés les plus représentatives et les plus reconnues sur le plan national Australien sont : Papunya, Utopia, la terre d’Arnhem et Turkey Creek. Actes d’identité mais aussi de résistance, les œuvres des peintres Aborigènes résonnent pleinement avec nos préoccupations contemporaines.

 

Ningura Nappurula

Wirrulnga – Ningura Nappurula

 

 

Art australien

Peinture topographique

Lire la suite : Symboles des rêves

 

Art aborigène australien – Art d’Australie

 

Publié le : 21 janvier 2014