Art et échanges en Océanie

Fidji, Papouasie Nouvelle Guinée, Vanuatu Sculpture, Tapa

Art et échanges en Océanie

Art et échanges en Océanie : En Océanie, les relations économiques, sociales et politiques sont régies par des principes d’échanges de biens pour établir une communication entre les personnes. Cette économie repose sur un système de dons et « contre-dons » : chaque bien donné à un individu suppose un don en retour, d’une valeur parfois supérieure au don initial. Coquillages, os, graines, résines, plumes, bois, écailles, fibres ou écorces d’arbres… tout ce que la nature et le monde animal produisent est utilisé par les peuples d’Océanie pour créer des œuvres originales et très inventives. Certains objets représentent à ce titre une prestigieuse « monnaie » d’échanges qui exige souvent un travail considérable de la part d’artisans très habiles. La plupart de ces véritables œuvres d’art sont des objets sacrés qui véhiculent les valeurs d’un clan ou bien la magie des ancêtres. A ce titre, les « monnaies » sont la mémoire des sociétés océaniennes.

 

Voici un aperçu de certaines monnaies (ou art) d’échanges utilisées dans différentes régions d’Océanie :

 

Le Kina

Kina

Kina – Papouasie Nouvelle Guinée

Le Kina est une grande huître perlière découpée en demi lune et enduite d’ocre rouge, symbole de vie et de prospérité. Il est utilisé comme parure mais peut servir (comme le cochon ou les colliers de dents ou de coquillages) de monnaie d’échange.

Le Kina devient alors un gage symbolique pour consolider les liens entre les clans ou bien pour mettre fin aux hostilités. Les hommes les plus gradés portent leur Kina en rangs serrés sur le buste.

Depuis l’indépendance de la Papouasie Nouvelle Guinée (1975) le Kina est devenu l’unité monétaire de ce pays.

Le Tabua ou dent de cachalot

Dent de Cachalot

Dent de Cachalot

 

Il s’agit des dents de la mâchoire inférieure du cachalot.

De nos jours les cérémonies traditionnelles sont devenues rares aux îles Fidji et le Tabua n’y apparaît plus qu’exceptionnellement. Recevoir un Tabua représentait un grand honneur car il était l’emblème du pouvoir. Symbole de fertilité et de fortune, il possédait un sens spirituel sacré pour les Fidjiens. Présenté avec une cordelette, le Tabua était employé comme un sceau pour ratifier les traités, accompagner une requête importante ou bien utilisé comme monnaie au cours des cérémonies de mariage ; on l’offrait ainsi comme marque d’estime, pour réparer une faute ou obtenir une faveur. Le Tabua était aussi associé à la protection de l’esprit après la mort. Avec le casse tête, il accompagnait le défunt dans sa tombe afin de l’aider à traverser l’au-delà sans encombre.

La dent de cochon

Dent de Cochon

Dent de Cochon

Le cochon est au cœur du système social traditionnel du Vanuatu. On l’échange pour obtenir un grade ou bien être initié aux secrets ou encore pour se marier, pour payer une dette… A l’occasion des cérémonies rituelles, le cochon est sacrifié avec un assommoir coudé. Afin de monter dans la hiérarchie sociale, un homme doit accumuler et tuer des cochons dont les défenses représentent les différents stades de croissance. Plus elles sont développées, plus le grade est élevé.

L’ornement en dent de cochon est un insigne de pouvoir au Vanuatu où cet animal est le plus grand symbole de richesse. La dent de cochon recourbée est l’un des emblèmes du Vanuatu. Elle figure sur son drapeau national.

 

Art et échanges en Océanie

Couteau Igname

Le couteau à ignames

Confectionné à partir de la valve d’une huître perlière, généralement de grande taille, irisé sur les bords et surmonté d’un cordonnet de poils de roussette (chauve souris de Nouvelle Calédonie) ce couteau à ignames était considéré comme un objet précieux.

On l’utilisait pour couper le cordon ombilical du nouveau-né et pour diviser les morceaux d’ignames à planter. Objet tranchant, ce couteau crée la « rupture », mais les rituels auxquels il est associé symbolisent l’entrée dans une nouvelle vie, celle du nouveau-né séparé du corps de sa mère, ou bien encore, celle du morceau d’igname, qui une fois planté, renaîtra.

Lié aux ancêtres, le couteau à ignames symbolise la transmission de la vie et des savoirs entre les générations.

 

 

Le Tevau : la monnaie en plumes

Tevau monnaie plumeDans les forêts des îles de Santa Cruz, vit un oiseau (Myzomela cardinalis) mangeur de miel. Avec ses plumes rouges, on fabrique une monnaie de très grande valeur.

Cette monnaie, appelée tevau ou manahau, permettait d’obtenir une fiancée, d’acheter des porcs, une pirogue ou de rémunérer un travail.

 

 

 

 

Art premier – Art Océanien – Art Australien – Peinture d’Australie – Peintres aborigènes d’Australie

 

Publié le : 13 février 2014