KIMBERLEY

Australie Peinture

Traversée du Kimberley en passant par la Gibb River Road. Une piste de plus de 600km qui permet d’admirer des paysages somptueux. De nombreux baobabs jalonnent cette superbe route. Il faudra traverser quelques rivières aussi…

KIMBERLEY (page 1) KIMBERLEY (page 2)

Queen Victoria’s Head Rock Face. C’est une formation rocheuse que l’on peut observer à partir de la route.

KIMBERLEY (page 3) KIMBERLEY (page 4)

Une petite pause sur le site de « Bell Gorge » où il est possible de profiter de la très belle cascade rafraichissante.

KIMBERLEY (page 5) KIMBERLEY (page 6)

Découverte d’un pétroglyphe aborigène sur le site de « Galvans Gorge ». Ce pétroglyphe représente une tête de Wandjina. Phénomène assez rare ici, cette dernière possède une bouche.

Dans la mythologie des aborigène d’Australie, les Wondjina (ou wandjina), sont des esprits de la pluie et des nuages. Ils on peint sur les murs des cavernes leur propre image durant le temps du rêve. Ces êtres ressemblent à des humains, mais sans bouche. Leurs fantôme existent encore dans les mares ou sources d’eau. Ils sont les esprits qui président à la fertilité et aux éléments.

KIMBERLEY (page 7) KIMBERLEY (page 8)

Les Wandjina représentent des êtres mythologiques impliqués dans la création du monde. Il auraient été engendrés par « Ungund » (le serpent arc en ciel) pour continuer la création du monde qu’il aurait initié durant le temps du rêve. Ces Wandjinas sont décrits comme des êtres surhumains (hommes ou femmes) dont le séjour est sous-terrain. Ils possèdent le pouvoir de donner la vie, pouvoir lié à l’eau ce qui explique qu’on trouve souvent ces pétroglyphes au bord d’une source d’eau. Ils sont associés à l’eau, la pluie, à la fécondité et aux enfants esprits. La racine Win/Wan/Wun très répandue en Tasmane et en Australie, signifie « eau ». Wandjina se traduit donc littéralement par « proche de l’eau ».

KIMBERLEY (page 9) KIMBERLEY (page 10) KIMBERLEY (page 11)

Le périple est ponctué de passage de rivières, ici assez peu profondes mais le 4×4 est indispensable…

KIMBERLEY (page 12)

Encore quelques baobabs typiques que l’on ne trouve que dans cette région du Kimberley. Sur les milliers de kilomètres parcourus, nous n’avons pu en observer que dans cette région.

Pour plus d’informations sur les être mythologiques cliquez ici