Art Aborigène – exposition Women body painting

Exposition

Art Aborigène – exposition Women body painting

"<yoastmark

 

Cette exposition d’art aborigène est consacrée aux « Women body painting ». Elle vous propose d’explorer les peintures corporelles féminines que l’on rencontre régulièrement dans le pointillisme aborigène.

Le corps et l’Art

L’art « mobile », dans lequel est inclue la peinture corporelle, retrace les histoires de ce Jukurrpa (ou temps du rêve) qui considère que la peinture transforme celui qui la porte. Ses effets participent d’un ensemble regroupant musique, danses et peintures, ce que nous explorerons tout au long de cette exposition.

Lors des cérémonies, ces symboles et histoires chantées sont tracées à même le corps et au sol avec les pigments naturels trouvés sur des sites sacrés. Cette iconographie est reprise sur les toiles que nous découvrirons au cours de cette présentation. Nous explorons le sens symbolique de la peinture Aborigène et plus particulièrement les peintures corporelles employées par les femmes lors des cérémonies. Cérémonies qui regroupent des danses, des chants ainsi que la « peinture » sur sable ou sur les corps.

Ce travail esthétique, associé aux histoires ancestrales de ces « gardiennes » de rêves, provoque un résultat fascinant sur les œuvres, parfois même des effets d’optique ou des scintillements qui viennent solliciter notre vision.

Je vous invite au voyage avec ces talentueuses artistes.

 

Les Ocres et la peinture

Ochres Pits – Site sacré

Bien avant la peinture, les aborigènes utilisaient les ressources naturelles de leur région pour apporter de la couleur durant les cérémonies. Les corps servaient de support naturel. Ces Ocres étaient récoltées par les hommes sur des sites considérés comme sacrés. La collecte n’est autorisée que par les hommes et ils doivent s’assurer que les femmes ont assez d’Ocres pour les cérémonies.

Art aborigène exposition women body painting

Site sacré Ochre Pits – Australie N.T.

 

C’est en broyant ces morceaux de pierres aux teintes variées qu’ils obtenaient une poudre à enduire sur leurs bras, les poitrines des femmes ainsi que les visages.

Art aborigène - exposition women body painting

Pierres utilisées pour broyer les ocres

L’art aborigène, fièrement basé sur le pays, reflète les rêves, la culture et les traditions des tribus dans leurs régions respectives. Le style de peinture Walpiri est distinctif. Il est souvent riche et coloré et parfois subtil et délicat, mais inévitablement précis et se concentre sur la collecte de nourriture très importante dans cet environnement difficile. Cette iconographie se concentre également sur son environnement, sur les cours d’eau et les points d’eau (trous de roche) indispensables à la survie.

Falaises d’Ocres

Sur le plan spirituel, cet art évoque les voyages des premières communautés et à tous les aspects de la terre et du feu, la foudre, les traces d’animaux, le large horizon et le ciel sous lesquels ils vivaient et dont ils dépendaient pour leur survie.

L’utilisation de ces ocres est très codifiée. On trouve quatre catégories de couleurs, le noir, le blanc, le jaune et le rouge. Ces quatre couleurs sont mélangées à de la graisse ou de l’eau suivant leur utilisation finale. Elles sont devenues les teintes de référence de l’art aborigène. Ces références font date depuis la naissance de la peinture aborigène à Papunya, ce qui n’a jamais changé depuis.

Women body painting et scintillements

L’art et les cérémonies:

Les Ocres sont employées à diverses occasions à des fins esthétiques et artistiques, mais également pour leurs vertues « médicinales ».

Les peintures corporelles à base d’ocres ont des significations très précises. Ces connaissances sont transmises à travers les chants et les danses rituels effectués lors des cérémonies. Chaque symbole apporte une information particulière, les couleurs employées également.

Chez les Warlpiri par exemple, les oeuvres évoquent souvent des lieux ou des itinéraires, des mouvements: ceux réalisés par les ancêtres. Les lignes droites ou sinueuses renvoient à ces trajets mais aussi à des cours d’eau ou des éclairs. Les formes arquées évoquent des boomerangs ou des individus assis, comme le motif en forme de « fer à cheval », qui rappelle également les seins des femmes. Le blanc est la couleur la plus répandue, le rouge a des significations très particulières.

Préparation à une cérémonie de femmes avec application des ocres sur les corps

Yuelamu – Préparation cérémonie

Depuis le début du mouvement d’art aborigène australien dans les régions du désert central et occidental, les femmes Nakamarra ont grandement contribué à la popularité de l’art de ces régions.

Vidéo de cette cérémonie avec des peintures corporelles (Women body painting):

Des cérémonies à la peinture sur toile

Les Ocres sont employées à diverses occasions notamment à des fins médicinales. Elles s’utilisent à des fins esthétiques et artistiques. Ces peintures corporelles sont très codifiées. Ces connaissances sont transmises à travers les chants et les danses rituels effectués lors des cérémonies, mais elles sont rarement communiquées aux profanes.

Ces peintures corporelles donnent accès aux « êtres » du Jukurrpa, offrent leurs savoirs, leur sagesse.
Tous les chants, danses et motifs des peintures corporelles ont été inventés par ces ancêtres. Les perpétuer permet donc de s’en rapprocher, même si les formes initiales peuvent être modifiées et d’autres ajoutées. Cela se retrouve sur les peintures que les artistes sont chargées de créer afin de perpétrer la tradition aborigène.

Les œuvres d’art aborigène issues de ces transmissions familiales

Nous pouvons admirer diverses œuvres, divers graphismes qui sont reproduits, avec pour la plupart un travail en bichromie, mais également avec diverses couleurs suivant la région et les codes artistiques de la région.

Ces oeuvres sont consultables en détail sur le site, voici une sélection de liens dans l’ordre chronologique du catalogue de l’exposition.

Si vous souhaitez recevoir gratuitement ce catalogue, vous pouvez en faire la demande à partir du formulaire ci-dessous :

ou bien en consultant cette exposition dans la collection, Chaque œuvre peut être découverte avec plus de détail en cliquant directement sur la vignette.

Janet Long Nakamarra
Doree  Dickson Nakamarra